LE MAG'JURIDIQUE
Comment contribuer?
La fiscalité des cryptomonnaies

La fiscalité des cryptomonnaies

Publié le : 15/06/2021 15 juin juin 06 2021

Bitcoin, Coinbase, Bitstamp, Kraken… Les cryptomonnaies se démocratisent de plus en plus.

Il s’agit de monnaies virtuelles émises sans nécessiter de banque centrale, utilisables au moyen d’un réseau informatique décentralisé. 

Imposables comme des biens meubles incorporels, les plus-values générées de ces actifs numériques doivent être indiquées sur le formulaire 2086 « Cessions d’actifs numériques » et reportées sur le formulaire 2042 C « Déclaration de revenus complémentaires » lors de la déclaration d’impôt.

De plus en plus présentes dans les portefeuilles d’actifs français, l’administration fiscale a édicté des règles afin de récolter depuis 2019, un nouvel impôt réservé aux résidents fiscaux français. 
4 points sont à retenir au regard de l’imposition des cryptomonnaies :  

1/ L’exonération fiscale :

Lorsque le prix de cession des monnaies virtuelles n’excède pas 305 euros au cours de l’année, la plus-value sera exonérée d’impôt, tout comme l’échange d’une cryptomonnaie contre une autre.

2/ L’achat et la revente occasionnelle : 

L’article 150 VH bis du Code général des impôts relatif aux « plus-values générées par des particuliers dans le cadre de la gestion de leur patrimoine privé » est ici utilisé.
Dans ce cas, le régime d’imposition retenu est celui qui s’applique aux plus-values des particuliers dans le cadre de la gestion de leur patrimoine privé. La cession sera alors soumise au taux forfaitaire de 12,8% auquel s’ajoutent 17,2% de prélèvements sociaux sur les revenus patrimoniaux.

3/ L’achat et la revente habituelle : 

Le cadre retenu ici est celui de l’activité commerciale au regard de l’article L 110-1, 7° du Code de commerce qui édicte que « la loi répute acte de commerce toute activité d’émission et de gestion de monnaie électronique. »
En l’espèce, le contribuable sera imposé dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC)

4/ L’activité de minage : 

Il s’agit d’une prestation de service qui consiste à enregistrer, vérifier et sécuriser des transactions sur une blockchain. 
Si cette catégorie est retenue, c’est l’imposition sur les bénéfices non commerciaux (BNC) qui s’applique.


JURIDIAL Société d'Avocats

*Technologie de stockage et de transmission d’informations, rapide et sécurisée, prenant la forme d’une base de données et qui est partagée avec tous ses utilisateurs, sans dépendre d’un organe central.

Historique

<< < ... 9 10 11 12 13 14 15 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.