LE MAG'JURIDIQUE
Comment contribuer?
La violation du document technique unifié qui ne créée pas de désordre n'entraîne pas de mise en conformité

La violation du document technique unifié qui ne créée pas de désordre n'entraîne pas de mise en conformité

Publié le : 16/08/2021 16 août août 08 2021

Un document technique unifié, appelé DTU, constitue un cahier des charges qui prescrit les règles de l’art relatif à l’exécution des travaux du bâtiment et servant de référence s’agissant des matériaux et des techniques à adopter. 
Récemment, la Cour de cassation a dû se prononcer sur les conséquences liées au non-respect d’un tel document. 


En l’espèce, des travaux ont été confiés à une société de construction, laquelle a sous-traité le lot charpente métallique, tandis qu’une autre société a reçu une mission de contrôle technique. 
À la suite de la réception de l’ouvrage et notamment de la survenance d’un orage, une partie de la toiture d’un des entrepôts de la construction s’est affaissée, obligeant le propriétaire de l’immeuble à former une demande de réparation de ses préjudices, pour non-conformité des toitures.

La société chargée de la mission de contrôle technique et celle de la sous-traitance des travaux de toiture sont condamnées in solidum devant la Cour d’appel sur le fondement de leur responsabilité civile de droit commun. Une expertise judiciaire révèle une non-conformité à un document technique unifié (DTU), sans pour autant expliquer l’affaissement, lequel serait plutôt consécutif à un défaut d’entretien de la toiture et au réseau d’évacuation des eaux pluviales.

Le litige est porté devant la Cour de cassation où il est reproché à la juridiction de second degré d’avoir retenu la responsabilité des entreprises au motif que l’ouvrage ne serait pas conforme à un DTU auquel n’était pourtant pas contractuellement soumis le marché. 

En combinant trois dispositions différentes, à savoir : 
 
  • L’article 1103 du Code civil : « Les contrats légalement formés tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faits » ;
  • L’article 1231-1 du Code civil : « Le débiteur est condamné, s'il y a lieu, au paiement de dommages et intérêts soit à raison de l'inexécution de l'obligation, soit à raison du retard dans l'exécution, s'il ne justifie pas que l'exécution a été empêchée par la force majeure » ;
  • L’article 1240 du Code civil : « Tout fait quelconque de l'homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer ». 

La Haute juridiction retient « qu’en l’absence de désordre, le non-respect des normes qui ne sont rendues obligatoires ni par la loi ni par le contrat ne peut donner lieu à une mise en conformité à la charge du constructeur ».

Ainsi, le DTU qui n’est pas contractualisé et dont la non-conformité n’est cause d’aucun désordre, n’impose aucune mise en conformité à la charge du constructeur. Ce type de document n’est pas source de responsabilité tant qu’il n’est générateur de désordres. 


VILA Avocats

Référence de l’arrêt : Cass. civ 3ème 10 juin 2021 n°20-15.277

Historique

<< < ... 12 13 14 15 16 17 18 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.