LE MAG'JURIDIQUE
Comment contribuer?
L'indemnité d'occupation dans le cadre d'un divorce

L'indemnité d'occupation dans le cadre d'un divorce

Publié le : 10/09/2021 10 septembre sept. 09 2021

Lors d’un divorce, s’il apparaît qu’un des époux continue d’occuper le bien immobilier appartenant au couple, ce dernier est normalement redevable envers son ex-conjoint d’une indemnité d’occupation.
Nous souhaitions revenir en détail sur les modalités et la détermination du montant de cette indemnité spécifique. 
 

Comment est définie l’indemnité d’occupation ? 

Il est une situation fréquente pour les couples mariés d'acquérir en cours d’union un bien immobilier qui constitue le logement familial. 

Si lors du divorce le couple ne décide pas de vendre le bien pour en récupérer les fruits et que l’un d’eux continue d’occuper le logement, il est redevable envers l’autre d’une contrepartie financière pour rééquilibrer la situation
En effet, l’époux qui quitte le logement s’expose à des frais de relogement en plus de ceux qu’il est amené à réaliser pour le logement familial, notamment s’il lui appartient de verser une part de crédit immobilier souscrit conjointement pour le financement du bien, mais se trouve également privé de la faculté de vendre le bien et récupérer la part qui lui revient. 

À l’issue du divorce, le bien qui n’est pas vendu étant soumis au régime de l’indivision entre les époux, cette indemnité est justifiée par l’article 815-9 alinéa 2 du Code civil qui précise que « l'indivisaire qui use ou jouit privativement de la chose indivise est, sauf convention contraire, redevable d'une indemnité ». 
 

Comment demander une indemnité d’occupation ? 

Les époux peuvent d’un commun accord décider que l’occupant du bien versera au second l’indemnité d’occupation due pour la jouissance des lieux, au moment de la liquidation de leur régime matrimonial et du partage des biens. 

En dehors de tout accord, l’époux qui souhaite bénéficier de l’indemnité d’occupation peut en formuler la demande dans les cinq ans qui suivent le prononcé définitif du divorce

Étant précisé que le juge peut dans le cadre de la procédure de divorce, fixer le versement de l’indemnité d’occupation au titre des demandes mesures provisoires
 

Comment est calculée l’indemnité d’occupation ? 

Sauf accord entre les époux sur la fixation d’un montant qui leur semble correcte concernant l’indemnité d’occupation, il appartient au juge d’en déterminer la valeur en se basant sur la valeur locative du logement, prise à compter du jour où l’époux qui occupe le bien est entré en possession exclusive. 

Des abattements peuvent toutefois être appliqués s’il s’agit de la résidence des enfants, en fonction de l’état du bien et de la précarité de l’occupation. 
 

Existe-t-il des exceptions au versement de l’indemnité d’occupation ? 

Plusieurs situations font échec au droit au versement d’une indemnité d’occupation :
 
  • Lorsque les époux ont convenu amiablement que le logement était attribué à titre gratuit ;
  • Lorsqu’au cours de la procédure, le juge a attribué à l’un des époux la jouissance gratuite du logement au titre du devoir de secours entre époux ; 
  • Lorsque l’occupation du logement permet de minorer les indemnités dues normalement à l’occupant, telle que le versement d’une pension alimentaire ;
  • Lorsque l’époux qui occupe le bien a remboursé seul l’emprunt souscrit conjointement pour l’acquisition du logement. 



L’indemnité d’occupation à la suite de la séparation du couple est un droit pour le conjoint qui laisse la jouissance du logement à son ex-époux. 
Il est donc essentiel de démarrer très tôt les négociations autour de ce point et d’en formuler la demande en cours de procédure, faute sinon pour le montant de l’indemnité d’atteindre un montant conséquent, et d’empêcher toute solution amiable. 
Votre avocat en droit du divorce saura vous conseiller et vous accompagner sur ce point, en tenant compte des spécificités de votre situation. 


LEFEBVRE - THEVENOT Avocats

Historique

<< < ... 3 4 5 6 7 8 9 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.