LE MAG'JURIDIQUE
Comment contribuer?
Testament en faveur d'une infirmière et opposition de délivrance du legs

Testament en faveur d'une infirmière et opposition de délivrance du legs

Publié le : 19/10/2020 19 octobre oct. 10 2020

Alors que l’article du mois dernier abordait la notion de legs et ses modalités de délivrance, une récente décision de la Cour de cassation rend nécessaire de compléter cette analyse sur la question liée à l’incapacité de certaines personnes à recevoir un legs. 

L’article 909 du Code civil pose en effet une interdiction à l’égard des membres des professions médicales et des auxiliaires médicaux ayant prodigué des soins à une personne malade et décédant des suites de cette maladie, de recevoir des legs consentis en leur faveur durant cette affection.

Comme le rappelle la Cour de cassation, au vu de cette disposition : « L’incapacité de recevoir un legs est conditionnée à l’existence, au jour de la rédaction du testament, de la maladie dont est décédé le disposant peu important la date de son diagnostic ». 

Dans l’affaire concernée, une personne décède et laisse à sa succession un frère. Dans un testament olographe, elle lègue plusieurs biens mobiliers et immobiliers à une infirmière libérale intervenue dans les soins de sa maladie. 
L’infirmière assigne le frère de la défunte en délivrance de son legs, et le Tribunal saisi fait droit à sa demande. 

Portée devant la Cour d’appel, le frère demande que soit constatée l’incapacité de l’infirmière à recevoir son legs sur le fondement de l’article 909 du Code civil. 
Mais la Cour lui répond que les conditions posées à l’article en question ne sont pas remplies, puisque le testament a été rédigé avant le diagnostic de la maladie pour laquelle la défunte a reçu les soins. 
En effet, l’infirmière a prodigué des soins dans un laps de temps compris entre un premier examen et un second venant confirmer la maladie ce qui, pour les juges, est signe que le legs trouve sa cause dans des liens affectifs, anciens et libres entre la défunte et l’infirmière, laquelle par ailleurs lui avait déjà apporté son soutien et sa présence après le décès de son époux.

Position invalidée par le Cour de cassation puisqu’il s’agit d’ajouter une condition à la loi qui n’a pas lieu d’être. 
L’incapacité de recevoir le legs dépend, au sens du texte, du moment où l’acte établissant ce legs est rédigé. Dès lors que le défunt est déjà touché par la maladie pour laquelle il recevra les soins du professionnel ou de l’auxiliaire médical, l’incapacité à recevoir doit être relevée, indépendamment de la date du diagnostic de la maladie.


LEXGROUP Notaires

Référence de l’arrêt : Cass. civ 1ère 16/09/2020 n°19-15.818

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.