LE MAG'JURIDIQUE
Comment contribuer?
Absence d'indemnisation en matière de commande publique lorsque le maître d'ouvrage s'est opposé aux travaux supplémentaires

Absence d'indemnisation en matière de commande publique lorsque le maître d'ouvrage s'est opposé aux travaux supplémentaires

Publié le : 18/06/2020 18 juin juin 2020

Même lorsque cela part d’une bonne intention, la société en charge de réaliser des travaux dans le cadre d’une commande publique, ne peut réclamer l’indemnisation de travaux réalisés en supplément n’ayant pas reçu l’accord du pouvoir adjudicateur. 

Le Conseil d’Etat rappelle cette obligation en rejetant la demande d’une société de reconnaître le paiement de travaux supplémentaires réalisés. 

Dans les faits, un département et une société concluent un contrat de marché à prix unitaires sur une mission de géomètre-experts, en vue de réaliser le remembrement d’une ville du département. 

Le département finit par rejeter le décompte final transmis par la société, en ce qu’il comprend un supplément de prix pour des travaux exécutés en plus des prestations conclues initialement. 

Tant en première qu’en seconde instance, la société est déboutée de sa demande de paiement par le département des travaux supplémentaires. 

Sur la nature des travaux, la société fait valoir qu’ils ont permis de procéder à un remembrement complet et conforme aux règles de l’art et de la profession, qu’une application stricte de l’accord dans les conditions initiales n’aurait pas rendue possible. 

Le département quant à lui fait valoir le fait qu’il a fait connaître par courrier à la société, sa volonté de ne pas rémunérer les prestations supplémentaires fournies sans commande expresse de sa part. Par ailleurs, la société ne justifie pas que l’exécution des travaux remis en cause aient été réalisés avant la réception du courrier. 

Le Conseil d’État suit l’avis de la Cour d’appel et rejette la demande de la société, notamment en rappelant que l’article 118 du Code des marchés publics en vigueur lors de la conclusion du contrat, prévoyait que : « Dans le cas où le montant des prestations exécutées atteint le montant prévu par le marché, la poursuite de l’exécution des prestations est subordonnée, que les prix indiqués au marché soient forfaitaires ou unitaires, à la conclusion d’un avenant où, si le marché le prévoit, à une décision de poursuivre par le pouvoir adjudicateur ». 

Ici le département n’ayant pas conclu d’avenant sur les prestations supplémentaires, ni manifesté sa volonté de poursuivre et au contraire formalisé son désaccord, la société est infondée à demander l’indemnisation des travaux réalisés en supplément de l’accord initial. 


Référence de l’arrêt : Conseil d’État 27/03/2020 n° 426955 (7ème et 2ème chambres réunies). 


VILA Avocat

Historique

<< < 1 2 3 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.