LE MAG'JURIDIQUE
Comment contribuer?
Condamnation du dirigeant en comblement du passif pour distribution fautive de dividendes

Condamnation du dirigeant en comblement du passif pour distribution fautive de dividendes

Publié le : 17/08/2021 17 août août 08 2021

Pour faire échos à nos précédentes rédactions, l’action en comblement du passif nécessite que soit apportée la preuve qu’une faute de gestion ait été commise. 
L’article L 651-2 du Code de commerce dans son premier alinéa dispose en ce sens que « Lorsque la liquidation judiciaire d'une personne morale fait apparaître une insuffisance d'actif, le tribunal peut, en cas de faute de gestion ayant contribué à cette insuffisance d'actif, décider que le montant de cette insuffisance d'actif sera supporté, en tout ou en partie, par tous les dirigeants de droit ou de fait, ou par certains d'entre eux, ayant contribué à la faute de gestion ».


Cela suppose que le dirigeant soit à l’origine de la faute. Ainsi, la question concernant le fait de savoir si la décision prise en Assemblée générale à l’origine de l’insuffisance d’actif est imputable au dirigeant, a nécessité quelques précisions de la Cour de cassation. 

Pour rappel des faits, une société est successivement mise en procédure de redressement judiciaire puis en liquidation judiciaire, phase où le liquidateur désigné a assigné le dirigeant de la société en responsabilité pour insuffisance d’actif. 

En appel, l’insuffisance d’actif est constatée et le dirigeant est condamné à combler ce dernier pour avoir commis une faute de gestion en procédant à une distribution fautive de dividendes à hauteur de 1 500 000 euros, ayant eu pour conséquence de priver la société de ses réserves et pour but de favoriser une société dans laquelle il était personnellement intéressé pour en être le dirigeant. 

Devant la Cour de cassation, le dirigeant tente de se déresponsabiliser en évoquant les termes de l’article L 232-12 du Code du commerce, lequel dispose que « après approbation des comptes annuels et constatation de l'existence de sommes distribuables, l'assemblée générale détermine la part attribuée aux associés sous forme de dividendes ». 
Selon lui, la décision de distribuer les dividendes se prenant en assemblée générale des associés, il ne peut être seul tenu responsable de l’insuffisance d’actif. 

Pourtant, la chambre commerciale n’entend pas à retenir cet argument et rejette son pourvoi en arguant le fait que quand bien même la décision de distribution « relève, selon l’article L. 232-12 du code de commerce, de l’assemblée générale des associés, après approbation des comptes annuels et constatation de l’existence de sommes distribuables, cette assemblée est convoquée par le gérant, tenu, en application de l’article L. 223-26 du même code, de lui présenter un rapport de gestion, l’inventaire et les comptes annuels ». 

En l’espèce, le dirigeant visé par le chef de responsabilité en comblement du passif a, en sa qualité de gérant de la société, provoqué la décision de distribution des dividendes, celle-ci ayant été postérieurement votée en assemblée générale au bénéfice de l’associé unique, à savoir une autre société, dont le dirigeant mis en cause par le liquidateur était également dirigeant. 
Une telle distribution intervenant dans un contexte de baisse du chiffre d’affaires et du bénéfice pour l’entreprise, a eu pour effet de la priver de la majeure partie de ses réserves alors qu’il lui appartenait en plus de régler les créances résultant d’un procès dans lequel elle était engagée et dont le défaut de paiement d’une partie de la dette issue de ce litige a contribué à l’insuffisance d’actif. 

Pour la Cour de cassation, le dirigeant ayant provoqué la décision de distribution de dividendes à l’origine des difficultés de l’entreprise est tenu responsable pour insuffisance d’actif, dès lors qu’il est en plus prouvé qu’une telle décision constitue une faute de gestion


MASCARAS  CERESIANI - Les Avocats Associés

Référence de l’arrêt : Cass. com 8 avril 2021 n°19-23.669

Historique

<< < ... 12 13 14 15 16 17 18 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.