La déclaration de travaux

La déclaration préalable de travaux

Publié le : 18/12/2020 18 décembre déc. 12 2020

La déclaration préalable est requise pour certains types de travaux qui ne nécessitent pas un permis de construire. 
Elle prend la forme d’une autorisation administrative faite auprès des services d’urbanisme chargés de s’assurer de la régularité des travaux avec les règles d’urbanisme en vigueur. 


Concernant les travaux qui requièrent une déclaration de travaux, sont concernées les réalisations mineures qui ont pour conséquence de modifier l’aspect extérieur de l’ouvrage. Il s’agit principalement de :  
 
  • La construction d’une piscine dont le bassin est d’une superficie inférieure à 100m² ; 
  • Le changement de destination d’une construction : lorsque l’affectation d’une pièce ou de la totalité d’un bâtiment sont modifiées ; 
  • Les agrandissements, extensions, surélévations, aménagements de combles qui ont pour conséquence de créer une surface de plancher ou d’emprise au sol supérieure à 5m² et inférieure à 40m² ou de 20m² pour les parcelles hors zone urbaine d'une commune couverte par un plan local d'urbanisme ;
  • La création ou le changement d’une ouverture, porte, volet, fenêtre, velux ou toiture, tant par exemple dans le choix du modèle que de la couleur ;
  • La construction d’un ouvrage indépendant, type abris de jardin, garage, etc... dont l’emprise au sol ou la surface de plancher sont inférieures ou égales à 20 m², et la hauteur au-dessus du sol inférieure ou égale à 12m², ou la modification de ces derniers en pièce d’habitation ;
  • La construction de clôtures d’au moins 2 mètres de haut, sauf celles nécessaires à l'activité agricole ou forestière ; 

Par ailleurs, les installations type mobil-home ou caravane sur un terrain, sont soumises à une déclaration préalable si elles ont vocation à être installées pour une durée de plus de trois mois dans l’année. 

En termes de formalisme, la déclaration de travaux prend la forme d’un Cerfa déposé en quatre exemplaires à la mairie du lieu où est situé le terrain. 
En fonction de la nature du projet, la demande est accompagnée de pièces justificatives type : plan de masse, plan des façades, etc... 

Dans les quinze jours qui suivent le dépôt, un avis est publié en mairie reprenant les caractéristiques du projet.

L’administration dispose ensuite d’un délai d’un mois pour formuler une non-opposition à la déclaration préalable ou à l’inverse s’opposer à celle-ci. Passée cette échéance, et sans réponse directe, la déclaration est réputée avoir reçu un accord favorable. 
L’autorisation est alors pourvue d’une durée de validité de trois ans et le propriétaire a l’obligation d’afficher cette déclaration sur son terrain de manière visible et pour toute la durée des travaux. Cette formalité permet aux tiers, s’ils ont un intérêt à agir, de former un recours. 

Etant précisé que le délai d’instruction peut être prorogé d’un ou deux mois selon la situation du terrain, c’est le cas concernant les ouvrages situés en abords des monuments historiques. 
La mairie peut également demander des pièces complémentaires qui doivent alors être communiquées dans un délai maximum de trois mois. 


VILA Avocat

Historique

  • Liquidation judiciaire : l'offre de rachat de l'immeuble constitut-il un actif disponible ?
    Publié le : 21/12/2020 21 décembre déc. 12 2020
    Articles / Sociétés
    Liquidation judiciaire : l'offre de rachat de l'immeuble constitut-il un actif disponible ?
    Par définition, un actif disponible est une valeur économique libre, qui permet de payer directement une dette.  Cette notion est utilisée en droit des procédures collectives,...
  • La déclaration préalable de travaux
    Publié le : 18/12/2020 18 décembre déc. 12 2020
    Fiches pratiques
    Fiches pratiques / Immobilier
    La déclaration de travaux
    La déclaration préalable est requise pour certains types de travaux qui ne nécessitent pas un permis de construire.  Elle prend la forme d’une autorisation administrative faite...
  • ÉPISODE 4 - L’article 24 de la proposition de loi de sécurité globale - Mikaël BENILLOUCHE
    Publié le : 17/12/2020 17 décembre déc. 12 2020
    PODCASTS
    ÉPISODE 4 - L’article 24 de la proposition de loi de sécurité globale - Mikaël BENILLOUCHE
    Dans cet épisode Mr Mikaël BENILLOUCHE maître de conférence et directeur des études Sup Barreau, pose son analyse sur la controverse relative à l'article 24 de la loi sécurité g...
  • La fixation de la pension alimentaire
    Publié le : 17/12/2020 17 décembre déc. 12 2020
    Fiches pratiques
    Fiches pratiques / Civil
    Les règles de fixation de la pension alimentaire
    Les parents sont tenus à l’égard de leurs enfants d’une obligation de contribution à leur entretien et à leur éducation (Article 371-2 du Code civil) selon lequel « chacun des p...
  • VEFA : Contenu du contrat de réservation
    Publié le : 16/12/2020 16 décembre déc. 12 2020
    Fiches pratiques
    Fiches pratiques / Immobilier
    Le contenu du contrat de réservation d'une vente en l'état futur d'achèvement VEFA
    En secteur protégé (immeubles à usage d’habitation ou à usage mixte – professionnel et habitation) le seul avant-contrat autorisé en matière de ventes d’immeubles à construire e...
  • Le Pacte Civil de Solidarité
    Publié le : 14/12/2020 14 décembre déc. 12 2020
    Fiches pratiques
    Fiches pratiques / Civil
    Le Pacte Civil de Solidarité
    Le Pacte Civil de Solidarité (PACS) est souvent considéré pour les couples non mariés comme une alternative au mariage, afin d’organiser les conséquences patrimoniales et fiscal...
<< < ... 47 48 49 50 51 52 53 ... > >>

Suggestion d'articles

[PARTIE 3] Les principales clauses d'aménagement des régimes matrimoniaux - La clause de mise en communauté

Publié le : 20/10/2021 20 octobre oct. 10 2021
Legal Design
Legal design La clause de mise en communauté
...

Licéité d'une clause de non-sollicitation : dernières précisions jurisprudentielles

Publié le : 20/10/2021 20 octobre oct. 10 2021
Articles / Commercial
Licéité d'une clause de non-sollicitation : dernières précisions jurisprudentielles
...

Le référé probatoire, une arme redoutable en matière de stagnation professionnelle

Publié le : 19/10/2021 19 octobre oct. 10 2021
Articles / Social
Le référé probatoire, une arme redoutable en matière de stagnation professionnelle
...
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK