Action en démolition intentée par la commune et compétence du juge

Action en démolition intentée par la commune et compétence du juge

Publié le : 20/07/2021 20 juillet juil. 07 2021

« S’il n’appartient qu’à la juridiction judiciaire de statuer sur l’action d’une commune tendant, sur le fondement de l’article L. 480-14 du code de l’urbanisme, à la démolition d’une construction irrégulièrement édifiée sur une propriété privée, il appartient à la juridiction administrative de statuer sur l’existence d’un permis de construire tacite, né du silence gardé par l’administration à l’expiration du délai d’instruction de la confirmation de la demande de permis de construire formée par le pétitionnaire sur le fondement de l’article 600-2 du code de l’urbanisme, avant que le jugement d’annulation de la décision qui a refusé de délivrer le permis de construire ne soit définitif ». 

Telle est la décision rendue dernièrement par la Cour de cassation. 

Pour mieux la comprendre, les faits concernent le propriétaire d’un domaine viticole ayant effectué une demande de permis de construire en vue de l’édification d’une maison à usage d’habitation, lequel est refusé par le maire de la localité par un arrêté, lui-même annulé par un Tribunal administratif. 
Le propriétaire confirme alors sa demande de permis de construire sur le fondement de l’article L 600-2 du Code de l’urbanisme, lequel permet en cas d’annulation juridictionnelle d’un refus de permis de construire que la demande d'autorisation ou la déclaration confirmée par l'intéressé ne puisse faire l'objet d'un nouveau refus ou être assortie de prescriptions spéciales. 
Cependant, la juridiction administrative d’appel annule le jugement prononçant l’annulation du refus de permis de construire, mais entre-temps, le dépositaire a fait édifier l’ouvrage. 

Il se voit donc assigné en démolition par la commune sur le fondement de l’article L 480-14 du Code de l’urbanisme, qui dispose que « La commune ou l'établissement public de coopération intercommunale compétent en matière de plan local d'urbanisme peut saisir le tribunal de grande instance en vue de faire ordonner la démolition ou la mise en conformité d'un ouvrage édifié ou installé sans l'autorisation exigée par le présent livre, en méconnaissance de cette autorisation ou, pour les aménagements, installations et travaux dispensés de toute formalité au titre du présent code, en violation de l'article L. 421-8. L'action civile se prescrit en pareil cas par dix ans à compter de l'achèvement des travaux ». 

Sur la demande de démolition, celle-ci est accueillie par la Cour d’appel qui retient que « qu’il se déduit de l’article L. 600-2 du code de l’urbanisme que la confirmation de la demande de permis de construire sur le fondement de ces dispositions doit intervenir dans les six mois suivant la notification de la décision qui confère un caractère définitif à l’annulation du refus de permis de construire ». Or en l’espèce, la demande du propriétaire était irrecevable puisqu’au moment de sa formulation la décision du tribunal administratif n’était pas définitive, il n’était donc pas titulaire d’un permis de construire tacite quand il a réalisé l’ouvrage. D’autant plus, sa demande étant irrecevable, elle n’a pas permis de faire courir le délai à l’issue duquel, en l’absence de refus de l’administration, un permis tacite est reconnu de plein droit.

Le jugement de la Cour de cassation est sans appel : en prenant une telle position, la juridiction judiciaire de second degré a excédé ses pouvoirs. La juridiction judiciaire est compétente en matière de demande de démolition sur le fondement de l’article L 480-14 du Code de l’urbanisme, en revanche c’est à la juridiction administrative qu’il appartient de statuer sur l’existence d’un permis de construire tacite, ayant permis d’édifier l’ouvrage et né du silence gardé par l’administration à l’expiration du délai d’instruction de la confirmation de la demande de permis de construire formée par le pétitionnaire sur le fondement de l’article L 600-2 du code de l’urbanisme, avant que le jugement d’annulation de la décision qui a refusé de délivrer le permis de construire ne soit définitif.


VILA Avocats

Référence de l'arrêt : Cass. civ 3ème 27 mai 2021 n°20-23.287

Historique

<< < 1 2 3 4 > >>

Suggestion d'articles

Pourquoi l'attribution automatique du nom du père suivi de celui de la mère est discriminatoire selon la CEDH ?

Publié le : 02/12/2021 02 décembre déc. 12 2021
Articles / Civil
Pourquoi l'attribution automatique du nom du père suivi de celui de la mère est discriminatoire selon la CEDH ?
...

Les différentes formes de donations [PART 1] La donation manuelle

Publié le : 01/12/2021 01 décembre déc. 12 2021
Legal Design
La donation manuelle
...

La réforme du droit des sûretés [PART – 2] : Le sort des sûretés réelles à l’issue de la réforme, la création de la cession de somme d’argent et la consécration de la cession de créance, à titre de garanties

Publié le : 01/12/2021 01 décembre déc. 12 2021
Fiches pratiques
Fiches pratiques / Civil
La réforme du droit des sûretés [PART – 2] : Le sort des sûretés réelles à l’issue de la réforme, la création de la cession de somme d’argent et la consécration de la cession de créance, à titre de garanties
...
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK