LE MAG'JURIDIQUE
Comment contribuer?
Bail commercial : contenu et condition de validité

Bail commercial : contenu et condition de validité

Publié le : 06/01/2021 06 janvier janv. 01 2021

Le bail commercial est un préalable au démarrage de nombreuses activités professionnels. Il s’agit d’un contrat de location qui permet d’exploiter un fonds pour un usage artisanal, commercial ou industriel. Le droit au bail commercial est souvent un élément important du fonds de commerce et permet de valoriser celui-ci. 
Différent d’un bail d’habitation ou d’un bail à usage professionnel, le bail commercial est réglementé sur nombre de ses aspects, ce qui permet d’encadrer les relations entre les parties.
L'équipe GAGNAIRE ASSOCIÉS NOTAIRES vous expose dans les grandes lignes, les principales spécifiés d’un bail commercial. 

Le loyer, les charges, le droit d’entrée et le dépôt de garantie.

Le loyer est fixé librement entre les parties, il n’y a pas d’encadrement légal ou réglementaire. Lors de la prise des lieux, le locataire peut verser un pas de porte, somme supplémentaire qui intervient à titre de supplément de loyer permettant au bailleur d’être protégé contre une éventuelle variation de la valeur locative, et/ou à titre d’indemnité (contre des avantages commerciaux accordés par exemple). 

Le loyer est révisé de manière triennale, suite à l’envoi par le bailleur d’un courrier recommandé avec accusé de réception ou d’un acte d’huissier. Cette révision est plafonnée en fonction d’un indice: soit l’indice trimestriel du coût de la construction, soit l’indice trimestriel des loyers commerciaux. La variation peut également intervenir sur la base d’une clause d’échelle mobile. 

Un inventaire précis et limitatif des charges, dépenses de travaux, taxes, impôts et redevances est dressé dans le bail commercial. Cet inventaire indique qui a la charge du paiement entre le preneur et le bailleur. 

Enfin, le dépôt de garantie n’est pas une obligation légale, mais reste très fréquent en pratique. Son montant est librement fixé, mais il n’excède que rarement trois mois de loyers. Il s’agit d’une somme versée, à la signature du bail commercial, pour garantir au bailleur la bonne exécution des clauses et conditions du contrat vis-à-vis du preneur. Cette somme est restituée lorsque le preneur quitte le local, déductions faites, éventuellement, des sommes dues par le preneur-locataire (Par exemple des loyers impayés). 

La durée du bail commercial

Un bail commercial est par principe conclu pour une durée de 9 ans. Il est possible de conclure le bail pour une durée supérieure. 
Notons qu’il est également possible de conclure un bail dérogatoire au statut des baux commerciaux, de courte durée. Ce type de contrat, volontairement précaire, n’offre pas une protection équivalente au bail commercial. La durée d’un tel bail, ne peut pas être supérieure à 3 ans, permettant ainsi aux parties de s’assurer que l’activité du preneur à bail est viable dans la durée. Ce dernier type de contrat ne garantit pas le droit au renouvellement. 

En matière de résiliation et sauf clauses spécifiques, le locataire a la possibilité de résilier le bail tous les 3 ans par lettre recommandée avec accusé de réception en respectant un préavis de 6 mois. De son côté, le bailleur ne dispose pas du même droit: en effet, il ne peut donner congé qu’au terme du bail, par acte d’huissier, obligatoirement 6 mois à l’avance. Enfin, si le bailleur refuse le renouvellement du bail, il devra verser une indemnité d’éviction.  

L’activité

Une des caractéristiques du bail commercial est la possibilité d’y insérer une clause de destination et de déspécialisation. Lorsque les parties conviennent d’une clause de destination, le locataire ne peut pas exercer certaines activités interdites par le bail. A l’inverse, certains baux comportent une mention « tout commerce » permettant au locataire d’exercer librement n’importe quelle activité commerciale.

La déspécialisation quant à elle peut être partielle ou plénière et octroi au locataire la possibilité d’étendre ou modifier son activité à des activités connexes ou complémentaires. 

Aucune loi n’impose que le bail commercial soit conclu par écrit, mais cette formalité est vivement conseillée car de nombreuses spécificités relatives, par exemple à l’indemnité d’éviction, la mise en sous-location, la cession du bail, etc… peuvent être prévues, et nécessitent l’expertise d’un professionnel du droit. 


L'équipe GAGNAIRE ASSOCIÉS NOTAIRES

Historique

<< < ... 64 65 66 67 68 69 70 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.