LE MAG'JURIDIQUE
Comment contribuer?
CCMI et réception tacite des travaux

CCMI et réception tacite des travaux

Publié le : 08/04/2021 08 avril avr. 04 2021

La réception des travaux est un acte contradictoire par lequel le maître d’ouvrage accepte, avec ou sans réserve, les travaux réalisés. La réception intervient normalement à l’initiative de la partie la plus diligente de manière amiable sinon par voie judiciaire. 
Cette étape dans la construction d’un ouvrage est prévue à l’article 1792-6 du Code civil et constitue la clé de voute de l’engagement de la responsabilité des différents professionnels intervenant à la construction, en actant notamment le point de départ des responsabilités et garanties légales. 

La réception amiable est généralement expresse, se matérialisant par la signature d’un procès-verbal de réception. Cependant, la jurisprudence a rapidement reconnu la validité d’une réception dite tacite, sans rédaction d’un document particulier.

Même si la loi du 19 décembre 1990 apparaît peu compatible avec une réception tacite, la Cour de Cassation a jugé qu’elle ne l’interdisait pas de sorte qu’il est possible de rencontrer ce mode de réception dans le cadre d’un CCMI.

En pratique et puisqu’il n’y a pas de formalisation de la réception, les juridictions du fond doivent caractériser la réception tacite en appréciant un faisceau d’indices matériels démontrant la volonté non équivoque du maître de l’ouvrage, de recevoir l’ouvrage avec ou sans réserve.

Traditionnellement, la charge de la preuve pèse sur celui que s’en prévaut et plusieurs critères sont pris en comptes : prise de possession de l’ouvrage ; paiement de l’intégralité des travaux (ou presque) ; absence de refus expresse de réception ou de critiques trop importantes de la part du maître de l’ouvrage….
 

Les deux critères principaux sont la prise de possession et le paiement intégral (ou presque) du prix de sorte que la jurisprudence a évolué ces dernières années pour créer une présomption de réception tacite lorsqu’ils sont réunis. Dans un tel cas, la présomption permet d’inverser la charge de la preuve de sorte que c’est à celui qui conteste la réception tacite qu’il appartient de prouver que malgré ces éléments, le maître de l’ouvrage a manifesté sa volonté non-équivoque de NE PAS recevoir l’ouvrage.

Cette évolution jurisprudentielle permet notamment de déjudiciariser un peu plus le contentieux de la construction en évitant que les assurances refusent systématiquement leur garantie en l’absence de réception expresse. Cette évolution simplifie également le travail de caractérisation des juridictions du fond pour constater l’existence d’une réception tacite.

Malgré tout, nous conseillons vivement de veiller à la formalisation de la réception de l’ouvrage dans le but d’éviter de nombreux débats et de simplifier grandement les recours en cas de désordre. Ce conseil est renforcé dans le cadre du CCMI au regard de la lettre de la législation applicable qui paraît (malgré la position actuelle de la Cour de Cassation), peu compatible avec la réception tacite.


VERBATEAM Avocats

Historique

<< < ... 36 37 38 39 40 41 42 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.