LE MAG'JURIDIQUE
Comment contribuer?
L’assignation préalable à la date effective du congé constitue-t-elle une fin de non-recevoir ?

L’assignation préalable à la date effective du congé constitue-t-elle une fin de non-recevoir ?

Publié le : 18/02/2020 18 février févr. 2020

Dans les relations locatives, le renouvellement du bail par tacite reconduction a son importance, notamment pour déterminer les délais nécessaires à la délivrance du congé par le bailleur. 
Soumis à des refontes législatives, ces transitions causent parfois des difficultés d’articulation et d’interprétation dont il appartient au juge saisi d’apporter une solution. 

Dans l’arrêt étudié, le propriétaire donne congé à sa locataire pour prise d’effet au 30 septembre 2015 mais celle-ci se maintien dans les lieux, obligeant le bailleur à l’assigner pour que le congé soit déclaré valable. 
Or, au cours des débats, les parties soulèvent la question sur le régime applicable au bail conclu antérieurement à la loi du 23 décembre 1986, dont l’article 51 prévoit que les locations en cours sont réputées avoir été renouvelées par périodes de trois années. Les parties s’accordent sur l’application de cette disposition, ce qui a pour effet de reporter la date d’échéance du bail au 23 juin 2016. 

Ainsi, la locataire soulève un défaut d’intérêt à agir pour le bailleur puisque l’assignation a été délivrée avant la date réelle d’effet du congé. 

La Cour d’appel rejette la demande de fin de non-recevoir, bien que le congé ait été donné en mentionnant une date d’effet erronée, le bailleur avait intérêt à agir. 

Bien qu’au regard de l’article 31 du Code de procédure civile qui dispose que « l’action est ouverte à tous ceux qui ont un intérêt légitime au succès ou au rejet d’une prétention », intrinsèquement l’intérêt à agir doit être né et actuel à la date de l’assignation, la Cour de cassation a suivi la position de la Cour d’appel. 

En effet, pour la troisième chambre civile l’intérêt à agir n’est pas subordonné à la démonstration préalable du bien-fondé de l’action. En l’espèce, le bailleur donnant congé à une date déterminée a un intérêt à agir pour la reconnaissance de la validité de ce congé une fois la date dépassée, peu importe qu’il résulte de l’instance engagée que ledit congé ait été délivré à une date prématurée, et n’a produit d’effet qu’après l’introduction de l’instance. 


Référence de l’arrêt : Cass. civ 1ère 11 juillet 2019 n°18-18.184

VERBATEAM AVOCATS

Historique

<< < ... 35 36 37 38 39 40 41 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.