Le nouveau protocole sanitaire

Le nouveau protocole sanitaire

Publié le : 27/09/2021 27 septembre sept. 09 2021

Le protocole sanitaire national est un document élaboré par le ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion, en réaction à l’épidémie de Covid-19, et à destination des employeurs, afin d’assurer la santé et la sécurité des salariés et limiter les risques de propagation. 
Régulièrement ajusté tout au long de la crise sanitaire, le protocole a une nouvelle fois été mis à jour en septembre 2021. 
Les équipes du cabinet JURIDIAL vous en détaillent les principales nouveautés. 
 

Fin du télétravail généralisé et protection des salariés vulnérables

Le télétravail, mesure qui s’est avérée efficace pour lutter contre la propagation du virus, n’est plus obligatoire. 

Alors que dans sa précédente version le protocole national préconisait des jours de télétravail minimum par semaine lorsque l’activité des salariés le permettait, désormais plus aucun minima n’est imposé. L’employeur doit simplement fixer, dans le cadre du dialogue social de proximité, les modalités de recours au télétravail, tout en veillant au maintien des liens au sein du collectif de travail et à la prévention des risques liés à l’isolement des salariés placés sous ce mode d’organisation de travail.

D’autre part, les employeurs peuvent à compter du 27 septembre 2021 placer les salariés vulnérables en activité partielle indemnisée s’ils sont en situation d’immunodépression sévère, sont placés sur poste de travail "susceptible d'exposer le professionnel à de fortes densités virales" et pour lequel l'employeur n’est pas en mesure d’assurer les préconisations de protection nécessaire, ou si les salariés présentent un critère de vulnérabilité à la Covid-19. 
 

Distanciation physique, port du masque et mesures de nettoyage 

L’employeur est tenu de prendre toutes les mesures d’organisation nécessaires afin de limiter les risques d’affluence, de croisement et de concentration des personnes au sein des locaux professionnels (salariés et clients) pour faciliter le respect de la distanciation physique.  
À ce titre, « L'employeur cherchera, outre les réorganisations du travail permettant de séquencer les process, à revoir l'organisation de l'espace de travail et au besoin des tranches horaires des travailleurs ».

Chaque collaborateur doit également pouvoir disposer d'un espace lui permettant de garder une distance d'au moins un mètre par rapport à toute autre personne et être associée au port du masque. 
L’installation de séparation ne constitue plus une recommandation et la nouvelle version du protocole fait disparaître la recommandation d’éviter, dans la mesure du possible, les postes en face à face. 

Les visioconférences doivent rester la norme et à l’inverse, les réunions en présentiel être exceptionnelles. Le cas échéant elles doivent être assorties du port du masque, du respect de la distanciation physique et de la ventilation des locaux. 

Concernant le port du masque, des aménagements sont apportés par la dernière version du protocole. Ainsi, les salariés travaillant seuls dans une pièce n’ont pas l’obligation de porter le masque tant qu’ils restent seuls et certains types de métiers, dès lors que la réglementation relative à la ventilation et à la distanciation est respectée, et qu’une jauge de personne limitée est définie, peuvent être dispenser du port du masque (c’est le cas en ateliers). 


JURIDIAL Société d'Avocats

Historique

<< < ... 8 9 10 11 12 13 14 ... > >>

Suggestion d'articles

Pourquoi l'attribution automatique du nom du père suivi de celui de la mère est discriminatoire selon la CEDH ?

Publié le : 02/12/2021 02 décembre déc. 12 2021
Articles / Civil
Pourquoi l'attribution automatique du nom du père suivi de celui de la mère est discriminatoire selon la CEDH ?
...

Les différentes formes de donations [PART 1] La donation manuelle

Publié le : 01/12/2021 01 décembre déc. 12 2021
Legal Design
La donation manuelle
...

La réforme du droit des sûretés [PART – 2] : Le sort des sûretés réelles à l’issue de la réforme, la création de la cession de somme d’argent et la consécration de la cession de créance, à titre de garanties

Publié le : 01/12/2021 01 décembre déc. 12 2021
Fiches pratiques
Fiches pratiques / Civil
La réforme du droit des sûretés [PART – 2] : Le sort des sûretés réelles à l’issue de la réforme, la création de la cession de somme d’argent et la consécration de la cession de créance, à titre de garanties
...
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK