Legs graduel :  Rappel sur l’interdiction de vendre le bien légué

Legs graduel : Rappel sur l’interdiction de vendre le bien légué

Publié le : 08/10/2021 08 octobre oct. 10 2021

Hériter ne signifie pas toujours qu’il soit possible de pouvoir faire ce que l’on souhaite du bien reçu. En ce sens, les legs graduels sont un frein à la libre disposition du bien hérité en ce qu’ils constituent une transmission en deux temps, c’est-à-dire qu’un premier bénéficiaire hérite de la chose qu’il est chargé de conserver jusqu’à son décès où il est transmis à un second bénéficiaire, désigné d’avance dans le testament initial. 

Ainsi, comme l’a à juste titre rappelé la Cour de cassation, le premier bénéficiaire d’un legs graduel n’a pas la possibilité de vendre le bien désigné par le testament et objet du legs graduel.


Concernant les faits, une femme décède en laissant pour héritier son époux et son fils. À l’ouverture de sa succession, son testament fait état que tout ce qu’elle possède, notamment sa maison et le contenu de celle-ci, vont en direct lègue à son époux, avec précision qu’à la mort de celui-ci tout reviendra à son fils, mais pas du vivant de son père.
Le notaire chargé de la succession établit un acte de partage en considérant que ce testament instituait l’époux comme légataire à titre particulier des biens et droits immobiliers visés dans le testament, notamment, de la pleine propriété de la maison
À la suite d’un remariage, monsieur vend le bien immobilier reçu en legs et son fils l’assigne ainsi que le notaire, afin d’obtenir la nullité l’acte et la condamnation de ce dernier à réparer le préjudice causé par le manquement à son devoir de conseil.

Le litige est porté jusque devant la Cour de cassation, qui confirme que le père a hérité du bien immobilier à condition qu’à son décès, il soit transmis au fils du couple, lui interdisant toute vente du bien sur lequel il n’avait pas en réalité la pleine propriété. Le notaire est alors condamné au versement envers le fils, des sommes de 102 000 euros au titre de sa perte de chance, 5 000 euros au titre de son préjudice moral et 21 093,58 euros au titre des honoraires versés. 

La Haute juridiction rappelle la distinction entre un legs graduel et un legs résiduel, confusion faite par le notaire chargé d’établir l’acte de partage qui a manqué d’attirer l’attention des légataires sur la différence entre ces deux types de legs. 
Par conséquent, et compte tenu du manquement au devoir de conseil, l’acte de partage établi par le notaire est atteint d’une cause de nullité, justifiant que soit réparer la perte de chance du fils, d’hériter de la maison, dont l’origine est directement liée à l’acte irrégulier. 


ATIAS & ROUSSEAU

Référence de l’arrêt : Cass. civ 1ère 14 avril 2021 n°19-21.290

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>

Suggestion d'articles

[PARTIE 3] Les principales clauses d'aménagement des régimes matrimoniaux - La clause de mise en communauté

Publié le : 20/10/2021 20 octobre oct. 10 2021
Legal Design
Legal design La clause de mise en communauté
...

Licéité d'une clause de non-sollicitation : dernières précisions jurisprudentielles

Publié le : 20/10/2021 20 octobre oct. 10 2021
Articles / Commercial
Licéité d'une clause de non-sollicitation : dernières précisions jurisprudentielles
...

Le référé probatoire, une arme redoutable en matière de stagnation professionnelle

Publié le : 19/10/2021 19 octobre oct. 10 2021
Articles / Social
Le référé probatoire, une arme redoutable en matière de stagnation professionnelle
...
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK