Les travaux modificatifs acquéreur en VEFA (TMA)

Les travaux modificatifs acquéreur en VEFA (TMA)

Publié le : 12/10/2021 12 octobre oct. 10 2021

Les acquéreurs d’un bien immobilier acquis par le biais d’une vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) ont la possibilité de personnaliser ce dernier au moyen de travaux modificatifs, désignés sous l’appellation TMA.
Ces TMA obéissent à des règles spécifiques prévues aux termes du contrat de réservation et de l'acte de VEFA. 
 

La définition donnée aux TMA

La vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) est également appelée vente sur plan puisqu’elle permet à un acheteur d’acquérir un bien neuf qui n’est pas encore construit ou en cours de construction. Cette particularité a pour conséquence que le bien sera construit en fonction des choix du promoteur, choix communiqués à l’acheteur par le biais d’un descriptif détaillé du logement, de ses équipements et de ses annexes (notice descriptive et plans). 

Les TMA constituent alors la possibilité offerte par le promoteur à l'acquéreur de modifier les agencements, équipements, etc., initialement définis. 
Il peut s’agir par exemple d’une modification de cloison, de l’ajout d’une prise, la suppression ou la modification de l’emplacement d’un équipement (placard), l’option pour un revêtement ou une peinture différente, etc.

Il est de pratique courante que les stipulations contractuelles les régissant limitent la réalisation de tels travaux, au fait qu’ils ne contreviennent pas aux dispositions du Code de la l’habitation et de la construction, mais également aux normes techniques et environnementales en vigueur ou s’ils ont pour conséquence de décaler la livraison du logement. 
 

Formaliser une demande de TMA

Les TMA sont intrinsèquement liés à l’avancée du chantier. Ainsi, au moment où il en est fait la demande, l’ouvrage concerné par ces travaux ne doit pas déjà être construite ou réalisée. 

C’est pour cette raison que la majorité des promoteurs prévoient dans le contrat de réservation et dans l'acte de vente en état futur d'achèvement, un délai maximal pour formuler les demandes de travaux modificatifs. 

En fonction de la nature des travaux, le professionnel réalisera si nécessaire une étude de conception et transmettra à l’acquéreur un devis relatif aux travaux de modification. Régulièrement, un acompte de 50% sur ces travaux est versé à compter de l'acceptation du devis, tandis que la seconde partie sera réglée par exemple à la livraison.

Rappelons que la demande de TMA sera d’autant plus facile à satisfaire que le promoteur en aura été saisi rapidement.

Enfin, afin de parfaire l’étude portant sur les TMA, il faut rappeler qu’ils ne doivent pas être confondus avec les « travaux réservés », qui sont ceux que l’acquéreur décide de réaliser lui-même ou par le recours à l’artisan de son choix, postérieurement à la livraison de l'appartement. 
En effet, lors du contrat préliminaire, le futur acquéreur d’un bien en VEFA peut se réserver l’exécution de travaux de finition ou d’installation d’équipements. La nature des travaux est strictement encadrée

La liste limitative des travaux pouvant être réservés par l'acquéreur a été déterminée par arrêté du 28 octobre 2019 que vous retrouverez en cliquant ici


VICTOIRES Notaires Associés

Historique

<< < ... 342 343 344 345 346 347 348 ... > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK