LE MAG'JURIDIQUE
Comment contribuer?

Liquidation judiciaire : l'offre de rachat de l'immeuble constitut-il un actif disponible ?

Publié le : 21/12/2020 21 décembre déc. 12 2020

Par définition, un actif disponible est une valeur économique libre, qui permet de payer directement une dette. 
Cette notion est utilisée en droit des procédures collectives, notamment lorsqu’est évoqué « l’état de cessation des paiements », caractérisé par la situation où l’entreprise n’est plus en mesure de régler son passif exigible (ses dettes), avec son actif disponible. 


Le fonds de commerce, les stocks, le solde bancaire créditeur, etc… de la société, sont couramment admis dans la notion d’actifs disponibles, mais d’autres éléments nécessitent une interprétation de la part du juge. La question s’est notamment posée concernant une offre de d’achat d’un immeuble. 

Dans les faits en question, la société d’une avocate est placée en liquidation judiciaire à la suite du constat d’un état de cessation des paiements. 
Cependant, la dirigeante, par le biais de son tuteur, conteste l’état de cessation des paiements et fait valoir qu’il n’y a pas lieu à l’ouverture d’une procédure collective étant donné qu’elle est propriétaire d’un logement, pour lequel elle a reçu une offre d’achat de la locataire actuelle, laquelle dispose notamment de la moitié du prix de vente et de l’accord quant à un emprunt pour le solde du prix. 

Pour la demanderesse, cette situation démontre qu’elle bénéficie d’un actif disponible suffisant lui permettant de faire face au passif exigible. 

La Cour d’appel saisie des griefs retient l’argument mais est rapidement sanctionnée par la Cour de cassation, laquelle rappelle qu’un immeuble non encore vendu ne constitue pas un actif disponible

Même si sur le papier la valeur d’une offre d’achat valable permet en effet de combler le passif de la société, les dispositions du Code du commerce sont claires : la cessation des paiements est caractérisée lorsque le passif exigible est supérieur à l’actif disponible. L’offre en question n’est pas un actif puisque non intégrée au patrimoine de la société, en plus d’être soumis à divers aléas comme la non-réalisation de conditions suspensives, l’exercice du droit de rétractation de l’acheteur, etc… 
L’actif disponible ne peut être constitué que par les sommes dont le débiteur peut immédiatement disposer au sens de l’article L. 631-1 du code de commerce : à savoir, de réserves de crédit ou de moratoires dont le débiteur bénéficie de la part de ses créanciers et qui lui permettent de faire face au passif exigible. 

Ici la Haute juridiction ne fait que rappeler une position constante en matière d’actifs disponibles qui doivent être immédiatement réalisables : « Le débiteur n'a pas allégué qu'il disposait d'une réserve de crédit ou d'un moratoire de la part de ses créanciers lui permettant de faire face à son passif exigible et qu'un fonds de commerce, non encore vendu, ne constitue pas un actif disponible » (Cass. com 15 février 2011 n°06-10-13.625). 


BOUCHE Avocats

Référence de l’arrêt : Cass. com 17/06/2020 n°18-22.747

Historique

<< < ... 4 5 6 7 8 9 10 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.