LE MAG'JURIDIQUE
Comment contribuer?
Poursuites pénales pour travaux non conformes

Poursuites pénales pour travaux non conformes

Publié le : 02/03/2020 02 mars mars 2020
L’absence de contestation de conformité dans le délai imparti suite au dépôt de la déclaration d’achèvement et de conformité des travaux (DAACT), ne protège pas le propriétaire de poursuites pénales pour travaux irréguliers. 

Telle est la solution retenue par la Cour de cassation concernant une affaire récente, dans laquelle un particulier a obtenu un permis de construire pour la construction d’une maison comprenant deux logements. A l’achèvement des travaux il dépose une DAACT et ne reçoit aucun avis de non-conformité. 
Toutefois à l’occasion d’un projet de vente, la commune reçoit un courrier du notaire accompagné d’un plan de division mettant en évidence la création de trois logements. 
A la requête de la mairie un procès-verbal est dressé pour constater la présence des trois logements, notamment en relevant la présence de trois portes d’entrée et trois compteurs d’eau. 
Après enquête de la gendarmerie, la directrice départementale relève une infraction pour construction irrégulière en non-respect avec le permis de construire et les règles du Code d’urbanisme et du Plan Local d’Urbanisme (PLU). 

Devant le Tribunal correctionnel, le propriétaire est condamné pour surplus de construction et la Cour d’appel saisie confirme l’infraction d’exécution de travaux sans permis de construire, le prévenu forme alors un pourvoi en cassation. 

Pour sa défense, il fait valoir le fait qu’à la réception de la DAACT la mairie disposait de trois mois lui permettant de contester la conformité des travaux, chose que la commune n’a pas fait dans le délai réglementaire, le privant ainsi du droit de pouvoir déposer un permis modificatif. Le propriétaire justifie la construction contestée en se prévalant d’une simple division de son pavillon, pour expliquer que son infraction n’est pas intentionnelle. 

La Cour de cassation rejette pourtant sa demande et indique que la non-contestation de conformité de travaux à un permis de construire n’empêche pas l’administration d’établir l’illégalité, postérieurement, au titre d’une infraction au Code de l’urbanisme et d’engager des poursuites pénales. 

La chambre criminelle va même plus loin en retenant une seconde infraction, au titre cette fois-ci de la violation du Plan Local d’Urbanisme, puisque selon les règles propres à ce dernier, la construction de deux logements tels que précisés au permis de construire imposaient la création de six places de parking, mais pour trois logements le PLU en impose onze, non créées en l’espèce. 


Référence de l'arrêt : Cass. crim 3 décembre 2019 n°18-86.032

VILA AVOCAT

Historique

<< < ... 13 14 15 16 17 18 19 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.