LE MAG'JURIDIQUE
Qu’est-ce que le droit de préemption urbain ?

Qu’est-ce que le droit de préemption urbain ?

Auteur : Verbateam Avocats
Publié le : 28/06/2019 28 juin Juin 2019
Vous êtes sur le point d’acheter le bien de vos rêves, mais voilà que la mairie exerce son droit de préemption urbain. Qu’est-ce que cela signifie ?

Dans le cadre d’une vente immobilière, la collectivité publique dont dépend le bien immobilier peut exercer son droit de préemption urbain (DPU). Le DPU peut s’exercer dans une zone bien définie et uniquement pour mettre en œuvre des opérations d’intérêt général, tels que la réalisation d’équipements collectifs, la lutte contre l’insalubrité, le développement d’activités économiques, etc. Si la commune exerce son droit de préemption urbain, elle doit préciser le motif.

Le droit de préemption urbain peut-il toucher toutes les ventes ? Il peut intervenir dans le cadre d’une vente immobilière, d’une vente aux enchères volontaires, d’une vente aux enchères forcées dans le cadre des saisies, d’un apport en société etc. En revanche la commune ne peut exercer son droit de préemption dans le cadre des successions, des partages de communauté etc.

Tous les biens sont-ils concernés par le DPU ? En dehors des immeubles achevés depuis moins de dix ans, tous les biens sont concernés par le droit de préemption urbain.

Comment se déroule la procédure de préemption ?

Le plus souvent la procédure débute après la signature de l’avant-contrat entre les parties. Le notaire envoie, au nom du vendeur, une déclaration d'intention d'aliéner (DIA) à la mairie, dans laquelle il précise les conditions de la vente. A ce stade de la procédure, plusieurs hypothèses sont possibles :

La commune n’exerce pas son droit de préemption :

-    Soit elle vous répond expressément qu’elle renonce à exercer son droit de préemption.

-    Soit la commune ne vous répond pas dans le délai de deux mois à compter de la réception de la DIA. Elle renonce alors à exercer son droit de préemption.
La commune exerce son droit de préemption. Elle doit en informer le propriétaire dans un délai de deux mois, en précisant le motif.

-    Si la commune accepte d’accéder à ce bien dans les conditions fixées par le vendeur, le vendeur doit signer l’acte avec la commune, car il y a un accord sur la chose et sur le prix.
-    Si la commune propose un prix inférieur, le vendeur dispose à son tour d’un délai de deux mois pour répondre par écrit à la commune.
o    Le propriétaire accepte ce prix, la vente est donc formée. L’acte doit être signé dans les trois mois et le prix versé dans les six mois.
o    Le propriétaire peut renoncer à vendre le bien. Il peut formuler une réponse écrite ou ne peut pas répondre pendant le délai de deux mois.
o    Le propriétaire refuse le prix proposé. La commune a 15 jours pour saisir le TGI et demander une fixation judiciaire du prix en consignant 15% du prix demandé. Dans les huit jours qui suivent, le juge fixe une date de visite des lieux. Il fixera ensuite la valeur du bien en audience publique.

Que se passe-t-il si cette DIA n’est pas envoyée à la commune ?

Dans les cinq années qui suivent la transaction, la commune peut introduire une action en justice devant le Tribunal de Grande Instance (TGI) afin de faire annuler cette vente.

Verbateam Avocats

Historique

<< < ... 24 25 26 27 28 29 30 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.