LE MAG'JURIDIQUE
Comment contribuer?
Quid du droit à la déconnexion

Quid du droit à la déconnexion

Publié le : 11/05/2021 11 mai mai 05 2021

L’équipement des salariés en outils numériques, notamment en cette période de crise sanitaire afin de leur permettre de travailler à distance, s’est multiplié ces dernières années. 

Cette conjoncture pose cependant très vite le problème de situations où les salariés sont sollicités en dehors de leur temps de travail à des fins professionnelles, ou rencontrent des difficultés à réellement décrocher de leurs préoccupations professionnelles lors de leurs repos. 

Depuis la loi travail du 8 août 2016, un droit à la déconnexion est reconnu aux salariés et est consacré à l’article L 2242-17 du Code du travail. 

 

La définition 

La définition du droit à la déconnexion telle que fixée par l’article cité précédemment impose que soit pris en compte dans le cadre de la négociation annuelle : « Les modalités du plein exercice par le salarié de son droit à la déconnexion et la mise en place par l'entreprise de dispositifs de régulation de l'utilisation des outils numériques, en vue d'assurer le respect des temps de repos et de congé ainsi que de la vie personnelle et familiale. À défaut d'accord, l'employeur élabore une charte, après avis du comité social et économique. Cette charte définit ces modalités de l'exercice du droit à la déconnexion et prévoit en outre la mise en œuvre, à destination des salariés et du personnel d'encadrement et de direction, d'actions de formation et de sensibilisation à un usage raisonnable des outils numériques ». 

Ce sont pourtant des jurisprudences successives qui ont permis de lui donner une meilleure définition. On entend en matière de déconnexion le droit de ne pas être joignable en permanence, et plus particulièrement, de ne pas être connecté à des outils numériques professionnels hors temps de travail.  

L’objectif

L’intérêt d’instaurer et de veiller au respect du droit à la déconnexion des salariés permet de réguler leur charge de travail, tout en veillant à ce qu’ils respectent leurs temps de repos et les durées maximales de travail qui sont fixées. 

Le droit à la déconnexion vise donc un objectif plus large : celui de préserver la santé physique et mentale des salariés, notamment en leur garantissant un équilibre entre vie personnelle / familiale et vie professionnelle, tout en permettant à l’employeur de remplir son obligation en matière de sécurité et santé au travail. 

La mise en place et les sanctions

En pratique, les modalités relatives au droit à la déconnexion sont établies par les entreprises, notamment par des accords dans le cadre de la négociation annuelle pour les entreprises de plus de 50 salariés. Ces dernières restent relativement libres quant à la mise en place des outils nécessaires pour en assurer le respect. Il peut s’agir par exemple d’une information régulière donnée aux salariés, jusqu’à un système informatique permettant de limiter ou bloquer les connexions. 

En l’absence d’accord, une charte est établie après consultation du Comité Social et Economique (CSE) ou des représentants du personnel, laquelle répertorie les conditions d’exercice du droit à la déconnexion, en listant si nécessaires les formations prévues sur ce sujet. 

Enfin, bien qu’il n’existe pas de sanction directe pour le défaut de mise en œuvre d’actions en matière de droit à la déconnexion, l’employeur pourra être sanctionné pour son défaut de négociation obligatoire sur le sujet voire, sur le fondement de la faute inexcusable pour manquement à son obligation de sécurité et de santé si un salarié fait par exemple un burn-out. 


MON AVOCAT PERSO

Historique

<< < ... 45 46 47 48 49 50 51 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.