LE MAG'JURIDIQUE
Comment contribuer?
Rixe entre employés, risque d’être congédié…

Rixe entre employés, risque d’être congédié…

Publié le : 30/07/2021 30 juillet juil. 07 2021

La faute grave du salarié est définie comme résultant de tout fait ou ensemble de faits imputables au salarié, qui constituent une violation des obligations directement liées à son contrat de travail, d’une importance telle, que la poursuite des relations est rendue impossible. 

Les éléments constitutifs de la faute doivent être suffisamment graves pour rendre impossible le maintien du salarié dans l’entreprise. Des actes de déloyauté ou de destruction de matériel peuvent être qualifiés de faute grave. Qu’en est-il des coups portés par un salarié après avoir été lui-même agressé ? 

La Cour de cassation s’est récemment prononcée sur le sujet et sur l’éventuelle circonstance atténuante que constituerait le fait pour le salarié d’avoir été préalablement frappé par la victime. 

Au cas d’espèce, un salarié avait été engagé en qualité d’employé de libre-service polyvalent. À la suite d’une altercation avec un de ses collègues, il avait été mis à pied à titre conservatoire puis licencié pour faute grave. Il a contesté son licenciement devant la juridiction prud’homale

La Cour d’appel saisie des griefs a validé le licenciement pour faute grave, relevant que, malgré une ancienneté de huit années et une attestation faisant état du bon comportement du salarié licencié :
 
  • Le salarié licencié avait reconnu avoir frappé l’un de ses collègues sur son lieu de travail lors d’un entretien et en présence de leur supérieur hiérarchique, la circonstance que le salarié licencié avait précédemment été lui-même frappé par son collègue n’ayant pas pour effet d’atténuer sa faute, d’autant plus que les coups portés par ce dernier n’avaient pas été concomitants avec ceux portés par son collègue ;
  • La faute grave s’apprécie in concreto en retenant les faits propres au contexte et aux circonstances de l’espèce et notamment au comportement fautif de la victime. Qu’à ce sujet, dans l’affaire en question, les faits reprochés au salarié avaient été commis au cours d’un entretien visant à revenir sur une altercation intervenue le jour même entre les deux salariés à l’occasion de laquelle le salarié licencié avait été frappé par son collègue ;

Le salarié s’est alors pourvu en cassation, reprochant que son ancienneté et son bon comportement dans l’entreprise n’aient pas été de nature à exclure son comportement fautif au vu de la survenance de l’incident en question dans un contexte hautement conflictuel, et que les coups portés préalablement pas son collègue constituaient des éléments permettant d’atténuer sa propre faute. 

La Cour de cassation a validé la position des juges du fond, laquelle a effectué une appréciation souveraine des éléments de fait et de preuve qui lui étaient soumis. 

Pour la Haute juridiction, quels que soient l’ancienneté et le comportement habituel de l’intéressé, les coups portés par le salarié mis en cause sur un autre salarié lors d’un entretien avec un supérieur hiérarchique destiné à revenir sur une altercation survenue plus tôt dans la journée entre les deux salariés, rendaient impossible son maintien dans l’entreprise et constituaient une faute grave.


ÉPILOGUE Avocats

Référence de l’arrêt : Cass. soc 9 juin 2021 n°20-14.365

Historique

<< < ... 18 19 20 21 22 23 24 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.