Quelle valeur pour une copie du testament olographe ?

Quelle valeur pour une copie du testament olographe ?

Publié le : 15/09/2021 15 septembre sept. 09 2021

Lors de notre précédente rédaction, nous opérions un rappel concernant les différentes formes que peut adopter un testament. 
Parmi celles-ci figure le testament olographe, plébiscité par les Français, puisque gratuit, et dont la validité dépend du fait qu’il soit rédigé de la main du testateur, entièrement daté et signé par ce dernier. 
Sur le sujet relatif au testament olographe, nous souhaitions ce mois-ci analyser une récente décision de la Cour de cassation, concernant la valeur accordée à une copie d’un tel document. 


Les faits concernent un particulier se prévalant d'un testament olographe établi à son bénéfice portant sur un temple tamoul dans lequel une association exerçait son culte, association dont il avait obtenu en référé la condamnation du président de l'association, de lui remettre les clés dudit temple.

L’association et son président assignent l’homme se prévalant du testament, en dénégation de tout droit sur le temple.

Le litige est porté devant la Cour d’appel où les parties qui viennent aux droits du particulier qui se prévaut du testament portant sur le temple, demandent que soit déclarer inopposable l'élection du président de l'association et que son expulsion soit prononcée. 
La juridiction rejette leurs demandes, aux motifs que les demandeurs se sont seulement prévalus d’une l’attestation notariée établie par un notaire, qui attestait de l’existence d’un testament olographe au bénéfice du requérant, l’instituant héritier de la parcelle abritant le temple tamoul. 
Les demandeurs sont condamnés, sous astreinte, à remettre les clés du temps et de ses annexes au président de l’association. 

Devant la Cour de cassation, il n’est pas plus fait droit à leurs demandes. 

En effet, la Haute juridiction approuve la décision précédente et rappel que les parties elles-mêmes ont reconnu que l’original du testament n’aurait pas été conservé. 
Par conséquent, la solution suivante s’impose : seul l’original était « de nature à établir l’existence du testament au jour du décès du testateur dès lors que sa copie était contestée ».

Plus précisément, la copie produite du testament étant dénuée de valeur probante, les juges n’étaient pas tenus d’examiner l’attestation du notaire fournie par les parties, attestation qui se bornait à rapporter les termes du testament allégué.

Une telle décision semble raisonnable compte tenu de l’article 970 du Code civil qui institut que « Le testament olographe ne sera point valable s'il n'est écrit en entier, daté et signé de la main du testateur : il n'est assujetti à aucune autre forme », puisqu’une reproduction ne paraît pas remplir la condition liée à l’établissement des dispositions testamentaires, de la main du testateur. 
Pourtant, par le passé la Cour de cassation a admis que la présentation d’une photocopie d’un testament valait preuve du testament (1ère civ 31/03/2016 n°15-12.773). Ce qui importe c’est que le testament en cause soit contesté ou non. 

En cas de contestation du testament, l’original est obligatoirement requis.


LEXGROUP Notaires

Référence de l’arrêt : Cass. civ 3ème 03 juin 2021 n°19-25.219

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>

Suggestion d'articles

Pourquoi l'attribution automatique du nom du père suivi de celui de la mère est discriminatoire selon la CEDH ?

Publié le : 02/12/2021 02 décembre déc. 12 2021
Articles / Civil
Pourquoi l'attribution automatique du nom du père suivi de celui de la mère est discriminatoire selon la CEDH ?
...

Les différentes formes de donations [PART 1] La donation manuelle

Publié le : 01/12/2021 01 décembre déc. 12 2021
Legal Design
La donation manuelle
...

La réforme du droit des sûretés [PART – 2] : Le sort des sûretés réelles à l’issue de la réforme, la création de la cession de somme d’argent et la consécration de la cession de créance, à titre de garanties

Publié le : 01/12/2021 01 décembre déc. 12 2021
Fiches pratiques
Fiches pratiques / Civil
La réforme du droit des sûretés [PART – 2] : Le sort des sûretés réelles à l’issue de la réforme, la création de la cession de somme d’argent et la consécration de la cession de créance, à titre de garanties
...
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK