Le contrat d’agent commercial n’implique pas la faculté pour le mandataire de modifier les conditions contractuelles

Le contrat d’agent commercial n’implique pas la faculté pour le mandataire de modifier les conditions contractuelles

Publié le : 09/09/2021 09 septembre sept. 09 2021

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu le 4 juin 2020 une décision « Trendsetteuse » par laquelle elle affirme qu’il n’est pas nécessaire pour le mandataire de disposer de la faculté de modifier les conditions des contrats conclus par le commettant, pour bénéficier du statut d’agent commercial. 

Moins d’un an après, la Cour de cassation n’a pas manqué de reprendre cette jurisprudence dans un litige opposant deux sociétés, dont l’une se prévalait d’un mandat d’agent commercial envers l’autre. 

À titre liminaire, l’article L134-1 alinéa 1 du Code de commerce donne la définition qui suit à la notion d’agent commercial ;

« L'agent commercial est un mandataire qui, à titre de profession indépendante, sans être lié par un contrat de louage de services, est chargé, de façon permanente, de négocier et, éventuellement, de conclure des contrats de vente, d'achat, de location ou de prestation de services, au nom et pour le compte de producteurs, d'industriels, de commerçants ou d'autres agents commerciaux. Il peut être une personne physique ou une personne morale. »

En l’espèce, une société qui commercialise des vins a fait appel en 2001 à une seconde société pour vendre ses produits, sans que leur accord ne soit pour autant formalisé par une convention signée. 

En 2015, le producteur informe la seconde société qu’elle met fin à ses relations avec un des clients russes qui représente 90 % de ses ventes en Russie, à la suite des difficultés rencontrées avec ce client.

La société mandatée pour commercialiser les produits en Russie assigne alors le producteur en paiement d’une indemnité compensatrice de préavis et une indemnité de rupture, pour avoir rompu brutalement le contrat d’agent commercial. 

Devant la Cour d’appel, elle est déboutée de sa demande au motif que le producteur s’est gardé la maîtrise et la détermination des conditions des contrats, en particulier des prix, et qu’ainsi, la société demandeuse à l’instance ne s’était pas vu confier la négociation des contrats. 

La Cour de cassation ne partage cependant pas cet avis et casse l’arrêt de la Cour d’appel au visa de l’article L 134-1 du Code du Commerce issu de l’article 1er, paragraphe 2, de la directive 86/653/CEE du Conseil du 18 décembre 1986 relative à la coordination des droits des États membres concernant les agents commerciaux indépendants. 

Disposition interprétée par la CJUE le 4 juin 2020. 

Dans sa décision, la CJUE énonce que les tâches principales attachées à l’agent commercial sont celles qui consistent à « apporter de nouveau client au commettant et à développer les opérations avec les clients existants et que l’accomplissement de ces tâches peut être assuré par l’agent commercial au moyen d’actions d’information et de conseil ainsi que de discussions, qui sont de nature à favoriser la conclusion de l’opération de vente des marchandises pour le compte du commettant, même si l’agent commercial ne dispose pas de la faculté de modifier les prix desdites marchandises ». 

Dans l’affaire objet de la présente étude, la Cour de cassation fait une application stricte de la jurisprudence européenne : en se fondant sur l’impossibilité qu’avait l’agent commercial de modifier les conditions des contrats, et en particulier les prix, la Cour d’appel a violé l’article L 134-1 du Code de commerce. 

L’importance doit être attachée aux tâches principales effectuées par l’agent commercial, à savoir l’apport de nouveaux clients et le développement des opérations avec les clients existants et non le pouvoir accordé à l’agent dans sa faculté de modifier les conditions des contrats, et en particulier les prix. 


Laurent MASCARAS – Rémy CERESIANI
Avocats associés

Référence de l’arrêt : Cass. com 12 mai 2021 n°19-17.042

Historique

<< < 1 2 3 4 > >>

Suggestion d'articles

Pourquoi l'attribution automatique du nom du père suivi de celui de la mère est discriminatoire selon la CEDH ?

Publié le : 02/12/2021 02 décembre déc. 12 2021
Articles / Civil
Pourquoi l'attribution automatique du nom du père suivi de celui de la mère est discriminatoire selon la CEDH ?
...

Les différentes formes de donations [PART 1] La donation manuelle

Publié le : 01/12/2021 01 décembre déc. 12 2021
Legal Design
La donation manuelle
...

La réforme du droit des sûretés [PART – 2] : Le sort des sûretés réelles à l’issue de la réforme, la création de la cession de somme d’argent et la consécration de la cession de créance, à titre de garanties

Publié le : 01/12/2021 01 décembre déc. 12 2021
Fiches pratiques
Fiches pratiques / Civil
La réforme du droit des sûretés [PART – 2] : Le sort des sûretés réelles à l’issue de la réforme, la création de la cession de somme d’argent et la consécration de la cession de créance, à titre de garanties
...
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK