SOCIAL - Licenciement : preuve illicite acceptée… si indispensable

SOCIAL - Licenciement : preuve illicite acceptée… si indispensable

Publié le : 28/03/2023 28 mars mars 03 2023

Cass. soc., 8 mars 2023, n°21-17.802

La chambre sociale de la Cour de cassation rappelle à juste titre que l’illicéité d’un moyen de preuve n’entraîne pas nécessairement son rejet des débats. Dans une affaire opposant une salariée licenciée pour faute grave, celle-ci critiquait l’utilisation par son employeur de la vidéosurveillance à l’appui de sa décision de licenciement.

La Cour commence par récapituler les éléments qui doivent être pris en considération par le juge lorsqu’il doit examiner la valeur probante d’une preuve illicite. Celui-ci doit mettre en balance l’équilibre entre le respect au droit à la vie privée du salarié et le droit à la preuve, tout en appréciant si cette preuve porte atteinte au caractère équitable de la procédure.
Pour cela, le juge doit s’interroger sur la légitimité du contrôle opéré et vérifier s’il existait des raisons concrètes pour mettre en œuvre le procédé de surveillance. Il apprécie également s’il existait des alternatives moins invasives ouvertes à l’employeur pour atteindre le même le résultat. Enfin, le juge vérifie la proportionnalité de l’atteinte par rapport au but poursuivi.

En l’espèce, la Cour de cassation rejette le pourvoi de l’employeur et confirme l’arrêt de la Cour d’appel, non pas parce que la preuve apportée était illicite, mais parce que le caractère indispensable de la vidéosurveillance n’a pas été démontré par l’employeur qui ne l’a utilisée que pour « confirmer des soupçons » à l’encontre de sa salariée.

Lire la décision…
 

Historique

  • URBANISME - Le désagrément des riverains ne peut constituer le seul motif de refus d’un permis de construire
    Publié le : 28/03/2023 28 mars mars 03 2023
    Veille Juridique
    URBANISME - Le désagrément des riverains ne peut constituer le seul motif de refus d’un permis de construire
    CE, 1er mars 2023, Société Energie Ménétréols, req., n°455629

    Dans un arrêt le 1er mars 2023, le Conseil d’État a rappelé que les dispositions du Code de l’urbanisme visent à assurer le maintien de l’ordre public en particulier à travers la préservation de la sécurité et de la salubrité publique...
  • SOCIAL - Licenciement : preuve illicite acceptée… si indispensable
    Publié le : 28/03/2023 28 mars mars 03 2023
    Veille Juridique
    SOCIAL - Licenciement : preuve illicite acceptée… si indispensable
    Cass. soc., 8 mars 2023, n°21-17.802

    La chambre sociale de la Cour de cassation rappelle à juste titre que l’illicéité d’un moyen de preuve n’entraîne pas nécessairement son rejet des débats. Dans une affaire opposant une salariée licenciée pour faute grave, celle-ci critiquait l’utilisation par son employeur de la vidéosurveillance à l’appui de sa décision de licenciement...
  • PROCEDURES COLLECTIVES - Liquidation judiciaire : l’inégalité des créanciers est justifiée
    Publié le : 28/03/2023 28 mars mars 03 2023
    Veille Juridique
    PROCEDURES COLLECTIVES - Liquidation judiciaire : l’inégalité des créanciers est justifiée
    Assemblée nationale - Question n° 3513 – de Mr Gérard Leseul au ministère de l’Économie

    Le 26 juillet 2022, la question n° 3513 a été posée concernant les conséquences de la mise en liquidation judiciaire d’une entreprise pour les consommateurs. En effet, le député rappelle que si les actifs d’une entreprise en liquidation sont insuffisants pour solder toutes ses créances, le tribunal peut prononcer la clôture de la liquidation sans avoir remboursé le passif exigible, ou avoir honoré les contrats passés...
  • RURAL - Lancement du programme de reconquête du commerce rural
    Publié le : 28/03/2023 28 mars mars 03 2023
    Veille Juridique
    RURAL - Lancement du programme de reconquête du commerce rural
    Le Gouvernement a prévu une enveloppe de 12 millions d’euros pour 2023 afin d’apporter un soutien à l’installation des commerces en zone rurale. Cette action est menée à la suite au constat que 21 000 communes ne disposent d’aucun commerce (62% des communes, contre 25% en 1980.) Cette situation est synonyme de baisse du cadre de vie et de l’attractivité, ainsi que d’augmentation des trajets routiers courts afin de se rendre auprès des commerces existants...
<< < ... 139 140 141 142 143 144 145 ... > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK