Conformité de l'adoption plénière de jumelles nées d'une PMA par l'ex-femme de la mère

Conformité de l'adoption plénière de jumelles nées d'une PMA par l'ex-femme de la mère

Publié le : 07/03/2022 07 mars mars 03 2022

La loi bioéthique du 4 août 2021 a créé la reconnaissance conjointe anticipée de l’enfant devant notaire, rendant plus ardue toute contestation ultérieure du lien de filiation établi entre l’enfant et ses parents. En matière de procréation médicalement assistée, préalablement à l’entrée en vigueur de cette loi, la solution permettant à la personne partageant la vie de celle ayant donné naissance aux enfants pour établir une filiation avec l’enfant, prenait la forme d’une adoption simple. 

La problématique de cette typologie d’adoption, était qu’en cas de séparation du couple, l’ex-conjoint pouvait être exclu de la vie des enfants. À ce sujet, la Cour de cassation a rendu en novembre 2021 un arrêt validant l’adoption plénière par l’ex-épouse de la mère des enfants. 


Dans les faits en question, un couple de femmes contracte un pacte civil de solidarité après plusieurs années de concubinage, se marient l’année suivante et quelques mois après, l’une des partenaires donne naissance à deux jumelles issues d’une insémination artificielle pratiquée en Espagne.
Par acte authentique, la mère des enfants consent à l’adoption des jumelles par son épouse. 

À la suite du divorce du couple, l’ex-épouse pour qui l’adoption a été consentie forme une requête en adoption plénière, laquelle est acceptée. 
Pour rappel, à la différence de l’adoption simple, celle plénière permet la reconnaissance d’une véritable filiation avec l’adoptant, lequel bénéficie de l’attribution commune de l’exercice de l’autorité parentale, en plus de la possibilité pour l'enfant de porter le nom du parent adoptif. 

La mère qui a donné naissance aux enfants conteste la décision d’adoption plénière retenue par la Cour d’appel, évoquant l’existence répétée d’un comportement inapproprié et traumatisant à l’égard des enfants par son ex-épouse, et considérant la décision comme contraire aux intérêts des enfants. 

Pourtant, la Cour de cassation ne fera pas droit à sa demande et confirmera l’adoption plénière par l’ex-femme de la mère des enfants, en validant le constat fait par la juridiction de second degré, selon lequel la naissance des jumelles résultait d’un projet de couple et que l’ex-femme avait participé tant lors de la grossesse de sa compagne qu’après la naissance des enfants, en plus d’avoir tenté de maintenir des liens avec les enfants, malgré la séparation du couple.

La Haute juridiction confirme également la position de la Cour d’appel relevant que l’intérêt des enfants étant de connaître ses origines et sa filiation, exclure l’ex-femme de leur mère de leur histoire familiale, aurait des conséquences manifestement excessives les enfants.

La première chambre civile de la Cour de cassation conclue enfin que la Cour d’appel a souverainement déduit que l’adoption plénière des enfants était conforme à leur intérêt, faisant primer cet intérêt tout en rappelant le pouvoir d’appréciation souverain du juge, lequel n’est pas tenu de s'expliquer sur chaque élément transmis par les parties, ni de les suivre dans le détail de leur argumentation. 


BOUCHE Avocats

Référence de l’arrêt : Cass. civ 1ère 3 novembre 2021 n°20-16.745

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>

Suggestion d'articles

Bail commercial : le défaut de permis de construire du local constitue un manquement à obligation de délivrance

Publié le : 09/08/2022 09 août août 08 2022
Articles / Immobilier
Bail commercial : le défaut de permis de construire du local constitue un manquement à obligation de délivrance
...

Logement social : le bail peut-il être résilié ?

Publié le : 08/08/2022 08 août août 08 2022
Fiches pratiques
Fiches pratiques / Immobilier
Logement social : le bail peut-il être résilié ?
...

Indemnisation de la perte de chance pour avoir subi une anesthésie générale au lieu d’une anesthésie locale

Publié le : 05/08/2022 05 août août 08 2022
Articles / Divers
Indemnisation de la perte de chance pour avoir subi une anesthésie générale au lieu d’une anesthésie locale
...
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK