L'exercice de l'autorité parentale

L'exercice de l'autorité parentale

Publié le : 05/04/2022 05 avril avr. 04 2022

Le Code civil dispose que l’autorité parentale est un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l'intérêt de l'enfant, jusqu’à sa majorité ou son émancipation, afin d’assurer son éducation et sa protection. Concrètement, il s’agit de veiller à garantir à l’enfant un toit et de la nourriture, d’assurer sa scolarisation, de gérer ses biens…

Le cabinet CIRIER Avocats Associés met en lumière, ce mois-ci, les différents aspects de l’exercice de l’autorité parentale.

L'exercice de l'autorité parentale

Par principe, l’autorité parentale est exercée conjointement par les parents, et elle est acquise dès la déclaration de naissance à l’officier d’état civil. Les actes usuels faits par un seul parent, comme l’inscription de l’enfant à un club sportif, sont supposés être réalisés avec l’accord de l’autre parent. 

Néanmoins, un parent peut exercer seul l’autorité parentale, dans certaines circonstances, notamment lorsque l’autre parent n’a pas reconnu l’enfant, s’il est privé de l’autorité parentale, ou qu’il fait l’objet d’une mesure de protection juridique comme la tutelle ou la curatelle. 

Le juge peut également décider de confier l'exercice de l'autorité parentale à un seul des parents, lorsque cette mesure est justifiée par l'intérêt de l'enfant. L'autre parent disposera alors d'un droit de visite et d'hébergement, sauf en cas de motifs graves, tels que des violences conjugales, des comportements excessifs et dangereux…

Les aménagement de l'autorité parentale en cas de séparation des parents

En cas de séparation des parents, chacun d’eux reste titulaire des droits et des devoirs de l’autorité parentale. Chaque parent doit ainsi maintenir des relations personnelles avec son enfant, et permettre à ce dernier d’entretenir des liens avec l'autre parent.

Lors d’un divorce, c’est le juge aux affaires familiales qui statue sur l’exercice de l’autorité parentale. Cependant, les parents non mariés peuvent aussi saisir, par requête conjointe, ce même juge afin qu’il homologue une convention qui organise les modalités d'exercice de l'autorité parentale, et qui précise si nécessaire, le montant de leur contribution à l'entretien et à l'éducation de l’enfant., la fixation de leur lieu de résidence, et le droit de visite et d’hébergement, etc.

Le retrait de l'autorité parentale

Le retrait de l’autorité parentale fait l’objet d’une décision judiciaire, dès qu’il est constaté une mise en danger de l’enfant par le comportement du parent fautif, tel que de la maltraitance, des comportements excessifs liés à l’alcoolisme ou la consommation de drogues…

Si l’autorité parentale est retirée à l’un des parents, c’est le second qui l’exerce seul.

Cependant, à titre exceptionnel, et uniquement dans l’intérêt de l’enfant, le juge aux affaires familiales peut décider de confier l'enfant à un tiers par l’ouverture d’une tutelle, notamment si les deux parents ne disposent plus de l’autorité parentale. Le juge favorise alors le lien de parenté pour déterminer le tiers responsable de l’enfant, comme les grands-parents, les oncles et tantes, les frères et sœurs majeurs, etc. 
Sinon, l’enfant est confié à un service départemental de l'aide sociale à l'enfance, ou tout autre service habilité à le prendre en charge.

En principe, le parent dont l’autorité parentale lui a été retirée conserve un droit de visite et d’hébergement. Mais s’il existe un contexte conflictuel entre les parents, ou lorsque l'intérêt de l'enfant le commande, le juge peut fixer les modalités de la remise de l’enfant, comme prévoir un espace de rencontre, ainsi que désigner un tiers de confiance, ou un représentant d'une personne morale qualifiée, qui veillera au moment de partage entre l’enfant et le parent.
LES SANCTIONS POSSIBLES
La loi prévoit plusieurs sanctions si un parent manque à ses devoirs envers son enfant. 

Ainsi, le délaissement d’un mineur est puni de sept ans d’emprisonnement et de 100 000 euros d’amende, et les personnes titulaires d’un droit de visite et d’hébergement qui omettent de notifier un changement de domicile, s’exposent à une peine maximale de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende.

De même, lorsqu’un parent débiteur ne verse pas intégralement une contribution de toute nature au profit d’un bénéficiaire, alors que cette obligation lui est imposée par une décision de justice, ou par une convention homologuée, le parent fautif commet alors un abandon de famille, et risque deux d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

CIRIER Avocats

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>

Suggestion d'articles

Bail commercial : le défaut de permis de construire du local constitue un manquement à obligation de délivrance

Publié le : 09/08/2022 09 août août 08 2022
Articles / Immobilier
Bail commercial : le défaut de permis de construire du local constitue un manquement à obligation de délivrance
...

Logement social : le bail peut-il être résilié ?

Publié le : 08/08/2022 08 août août 08 2022
Fiches pratiques
Fiches pratiques / Immobilier
Logement social : le bail peut-il être résilié ?
...

Indemnisation de la perte de chance pour avoir subi une anesthésie générale au lieu d’une anesthésie locale

Publié le : 05/08/2022 05 août août 08 2022
Articles / Divers
Indemnisation de la perte de chance pour avoir subi une anesthésie générale au lieu d’une anesthésie locale
...
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK