VEFA : Comprendre l'essentiel de cette vente immobilière

VEFA : Comprendre l'essentiel de cette vente immobilière

Publié le : 07/06/2022 07 juin juin 06 2022

Régie par le Code de la construction et de l’habitation, la vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) est un contrat où le vendeur de l’immeuble à construire, ou en cours de construction, s’engage à le livrer à l’acquéreur. Cette convention particulière dispose d’un régime juridique propre, qui offre une protection accrue au maître d’ouvrage, en imposant des obligations spécifiques au promoteur immobilier, afin d’assurer un bon déroulement des travaux, et livrer le logement selon les attentes et les délais prévus.
 

Comment se déroule la vente en l’état futur d’achèvement ?

L’acquéreur devient propriétaire du terrain lors de la signature de l’acte de vente, puis devient propriétaire de l’immeuble au fur et à mesure de son édification. Aussi nommé « achat sur plan », ce contrat est obligatoirement établi par acte authentique chez un notaire.

Cependant, le promoteur immobilier qui cède le terrain et s’occupe de la construction du logement, peut demander au client la signature d’un contrat de réservation. Ce contrat préliminaire définit les conditions de la vente, et engage l’acheteur à réserver l’immeuble, en contrepartie du versement d’un dépôt de garantie, dont le montant est limité à :
 
  • 5 % du prix de vente prévisionnel lorsque le délai de réalisation de la vente n’excède pas un an ;
  • 2 % du prix de vente prévisionnel lorsque le délai de réalisation de la vente n’excède pas deux ans.

Néanmoins, aucun dépôt de garantie ne peut être exigé au-delà de deux ans, et le réservataire bénéficie d’un délai de 10 jours calendaires pour se rétracter.

Après la conclusion de l’acte de vente, l’acquéreur doit verser différents fonds successifs jusqu’au règlement intégral du prix. Pour rappel, le Code de la construction et de l’habitation fixe des seuils maximum pour le paiement du prix prévisionnel, en fonction de l’avancée des travaux :
 
  • 35 % lors de l’achèvement des fondations ;
  • 70 % lors de la mise hors d’eau, c’est-à-dire que l’immeuble est imperméable ;
  • 95 % à la fin des travaux ;

Le solde est payé à la livraison de l’ouvrage, sauf en cas de non-conformité.
 

Quelles mentions sont obligatoires ?

En pratique, la vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) est effectuée en deux temps, avec l’établissement d’un contrat de réservation, puis la signature de l’acte de vente. Toutefois, ces conventions doivent inclure certaines mentions obligatoires afin d’informer pleinement l’acquéreur, sous peine d’annuler la transaction immobilière, telles que :
 
  • Les coordonnées de l’acheteur et du cessionnaire ;
  • L’adresse du logement ;
  • La surface habitable, le nombre de pièces prévues ainsi que leur destination ;
  • Une note technique sur les éléments et leur qualité, ainsi que les matériaux utilisés pour la construction, ainsi que les éléments d’équipements individuels et collectifs ;
  • Le prix de vente prévisionnel, et le cas échéant ses modalités de révision ;
  • Le délai d’exécution des travaux et la date de conclusion de la vente ;
  • Les informations relatives au dépôt de garantie.

Par ailleurs, le promoteur immobilier doit joindre une fiche technique qui précise et chiffre de manière réaliste les travaux dont l’acheteur se réserve l’exécution.
 

Quelles protections couvrent le futur propriétaire de l’immeuble ?

Le promoteur immobilier est tenu de fournir à l’acquéreur, au jour de la conclusion de l’acte de vente :
 
  • Soit une attestation de garantie financière d’achèvement : en cas de défaillance du constructeur, c’est sa caution (un établissement financier, une banque…) qui prend en charge le paiement des sommes nécessaires à l’achèvement des travaux ;
  • Soit une attestation de garantie de remboursement : la transaction immobilière est annulée, et le remboursement des sommes déjà versées par l’acheteur est effectué par la caution solidaire du constructeur défaillant. 

Enfin, le maître d’ouvrage (l’acheteur) est couvert par les trois garanties légales liées à la construction (la garantie de parfait achèvement, la garantie de bon fonctionnement, et la garantie décennale), en plus de deux garanties propres à la VEFA : 
 
  • La garantie d'isolation phonique : l’acquéreur peut forcer le constructeur, pendant un délai d’un an à compter de la prise de possession des lieux, à effectuer toutes les réparations nécessaires pour isoler acoustiquement le logement ;
  • La garantie de superficie : prévue à l'article R. 261-13 du Code de la construction, cette obligation impose au promoteur d'indiquer la surface habitable au maître d’ouvrage. En cas d’absence de cette mention dans le contrat, le propriétaire du logement peut demander une diminution de prix, si la surface réelle est inférieure de plus de 5 % à celle exprimée dans l'acte. Si la surface est néanmoins supérieure à 5%, le vendeur ne peut pas exiger de paiement supplémentaire.


ONE NOTAIRES

Historique

  • Le salarié et la clause de mobilité
    Publié le : 13/06/2022 13 juin juin 06 2022
    Fiches pratiques
    Fiches pratiques / Social
    Le salarié et la clause de mobilité
    Lorsqu’elle est licite, la clause de mobilité insérée au contrat de travail, ou prévue par des dispositions conventionnelles, est celle par laquell...
  • La retenue de garantie en marché privé
    Publié le : 09/06/2022 09 juin juin 06 2022
    Fiches pratiques
    Fiches pratiques / Immobilier
    La retenue de garantie en marché privé
    À la fin du chantier, le maître de l’ouvrage en présence du constructeur ou après l’avoir au moins convoqué, vérifie si les travaux sont bien confo...
  • VEFA : Comprendre l'essentiel de cette vente immobilière
    Publié le : 07/06/2022 07 juin juin 06 2022
    Fiches pratiques
    Fiches pratiques / Immobilier
    VEFA : Comprendre l'essentiel de cette vente immobilière
    Régie par le Code de la construction et de l’habitation, la vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) est un contrat où le vendeur de l’immeuble à...
  • L’habilitation familiale
    Publié le : 06/06/2022 06 juin juin 06 2022
    Fiches pratiques
    Fiches pratiques / Civil
    L’habilitation familiale
    Applicable depuis le 1er janvier 2016, l’habilitation familiale est un dispositif qui permet aux proches d’une personne incapable de manifester sa...
<< < ... 67 68 69 70 71 72 73 ... > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK